Métiers du bâtiment, obligation de publication et d'affichage de vos tarifs dès le 1er avril 2017

obligation affichage tarif batiment

Le conseil entreprise CODEAF vous informe de la publication au journal officiel du 28 janvier 2017 d’un arrêté « relatif à la publicité des prix des prestations de dépannage, de réparation et d’entretien dans le secteur du bâtiment et de l’équipement de la maison ».

Cette nouvelle obligation est tout à fait semblable à celle des commerces que vous fréquentez comme les garages, les artisans coiffeurs. Nous vous proposons ci-après un résumé de ces nouvelles obligations, applicables au 1er Avril 2017.

Cette obligation consiste à informer préalablement le client sur vos tarifs avant toute intervention, à quelque titre que ce soit, dans le cadre des prestations dans les secteurs du bâtiment et de l’équipement de la maison au domicile des particuliers. Vous devrez donc procéder à l'affichage et communiquer au consommateur préalablement à la conclusion d’un contrat les informations suivantes :
- Le ou les taux horaires de main d’œuvre Toutes Taxes Comprises (TTC) ainsi que la façon dont le temps est décompté, 
- Les prix TTC des prestations forfaitaires proposées par exemple ceux au mètre linéaire ou au mètre carré ou un forfait de maintenance 
- Les éventuels frais de déplacements Le caractère gratuit ou payant du devis et, dans ce cas, le coût d’établissement du devis 
- Toute autre condition de rémunération

Dans le cas où vous recevriez les clients dans votre établissement, une obligation d'affichage de vos tarifs devront être respectées :les tarifs doivent être affichés afin que le client puisse distinctement les voir depuis l’endroit où il se tient. Si vous donnez sur la voie publique, ces tarifs doivent être visible et consultable depuis l’extérieur.

Si vous avez un site Internet mis en ligne, vos tarifs devront être disponibles et consultables.

Le devis devra contenir obligatoirement un certain nombre de nouvelles informations en particulier :
- le décompte détaillé, en quantité et en prix, de chaque prestation,
- le taux horaire de main d’œuvre et le temps estimé ou, le cas échéant, le montant forfaitaire de chaque prestation 
- la dénomination des produits et matériels nécessaires à l’opération prévue et leur prix unitaire ainsi que, le cas échéant la désignation de l’unité à laquelle il s’applique et la quantité prévue 
- les frais de déplacement.

Enfin, une nouvelle exigence apparait, le consommateur doit être informé qu’il peut conserver les pièces, les éléments ou appareils remplacés. Une obligation de formalisation du choix du client est demandée celle ci sera précédée de la mention « lu et approuvé ».

Vous pouvez consulter le décret dans son intégralité en cliquant sur ce lien.

Il va être donc très important de connaître et maîtriser ses coûts avant d’afficher un prix et de définir vos tarifs. Nous savons aussi que chaque chantier peut avoir un coût au m2 diffèrent selon sa complexité. La présentation des devis au mètre carré ou au mètre linéaire va donc s’en trouver modifiée et il conviendra de savoir présenter et inclure ces surcoûts dans votre argumentaire commercial.

Par ailleurs, la publication commerciale des tarifs, notamment sur Internet, va provoquer sans nul doute une comparaison concurrentielle sur le seul sujet du prix par les clients. Cette simple comparaison masquera tous les autres critères et avantages de votre entreprise si vous ne pouvez pas justifier ces différences.

Pour toutes ces raisons, le conseil entreprise CODEAF vous accompagnera pour vous permettre de calculer vos coûts et ainsi définir des tarifs pertinents et concurrentiels vous permettant d’améliorer vos taux de transformation et de profitabilité. Nous pourrons également vous accompagner dans tous les points de votre communication vous permettant de trouver un avantage concurrentiel tout en assurant le respect de cette nouvelle règlementation.