Les difficultés des restaurateurs en 2015

Les restaurateurs sont de moins en moins à la fête en cette année 2015.

Ils citent leurs problèmes les plus courants :

  • -          Les trop fortes charges, structure et personnel
  • -          l’augmentation du coût des denrées
  • -          Les difficultés de trouver du personnel dans cette branche, personnel qualifié ou non,
  • -          La baisse de l’activité et l’augmentation de la concurrence
  • -          Les nécessaires réductions de personnel
  • -          qui conduisent aux problèmes de trésorerie que ne facilitent pas les banques

Ajoutez à cela les contraintes d’hygiène et sécurité, complétées par les exigences des accès aux personnes à mobilité réduite (PMR) qui nécessitent des travaux parfois insolubles.

Et saupoudrez le tout de contraintes administratives chronophages…Le métier de restaurateur n’est pas bien facile.

Face à ces difficultés, comme tout dirigeant d’entreprise, il doit s’entourer de compétences de spécialistes afin de gagner la partie qui se joue, faire partie de ceux qui réussiront, et pouvoir se consacrer à son vrai métier.

 

Les interventions du conseil d’entreprise CODEAF pour les restaurateurs.


Le conseil d’entreprise CODEAF intervient à votre demande, suivant vos priorités, pour vous assister dans :

La gestion financière, technique et pratique de votre établissement :
- Analyse des bilans, Analyse des ratios
- L’amélioration de la rentabilité de votre affaire :
Maîtrise des coûts d’activité :
- Coûts d’achats denrées, rendement des denrées, coût de revient des recettes, prix de vente adapté au coût, au marché, à l’image, …
- Organisation et optimisation du personnel
Maîtrise des charges de structure :
Valeur locative, Crédits, Assurances, Energies, Frais de fonctionnement, efficacité de l’administratif …

-Le personnel :
- La motivation et l’implication du personnel à vos valeurs et vos objectifs
- La sélection du personnel
- Les relations du personnel et de la direction
- L’hygiène générale dans l’établissement

L’image et la communication : se démarquer de la concurrence.
- Le site internet, la publicité, la communication, les évènements, le démarchage.
- La présentation des locaux, décor, éclairage, musique, des menus, de la vaisselle, du nappage …
- L’amélioration des services
- le choix de qualités de restauration éventuellement différentes.
- Les labels de qualité.

La mise en conformité de votre établissement
- Hygiène : cuisine, laverie, stockages, etc…
- Sécurité : électricité, gaz, sorties de secours, signalisation
- Handicapés : accès, toilettes, circulations, rampes
- Informations légales

La résolution des difficultés financières
- Les difficultés financières, la trésorerie,…
- Les mesures et démarches de redressement financier, auprès des administrations, des organismes sociaux, judiciaires, fiscaux et assurances

On le voit, les pistes d'action du conseil d'entreprise CODEAF sont nombreuses pour sortir du lot et réussir dans cette activité de la restauration.

Soirée spéciale Rentrée 2015  le 29/09/2015

Le conseil d'entreprise CODEAF sera présent à cette soirée spéciale à Toulouse et vous suggère fortement de participer à la soirée spéciale de rentrée de l'ONTPE 31.

Au programme :

  • La présentation des nouveautés et nouveaux services de l'ONTPE national pour les TPE : Des services et offres très concrètes pour votre information, et le développement de votre activité,
  • La présentation des nouveautés et nouveaux services au niveau régional et départemental : Les informations, formations / ateliers que nous avons sélectionnés et programmés pour les chefs d'entreprise adhérents,
  • Une soirée "rencontres dirigeants", organisée en tables successives, d'un format de présentation particulier, qui vous permettra de vous présenter et découvrir de manière très directe plus de 20 chefs d'entreprise,
  • Et bien sûr les rencontres informelles lors du cocktail dînatoire convivial.

Cette prochaine rencontre aura un format spécial,
elle se déroulera au

FLUVIA Hôtel Résidence Toulouse

 Hotel Residence FLUVIA Toulouse

6 Avenue Hubert Curien, 31100 Toulouse,
le 29 Septembre 2015,
(attention les places sont limitées, ne tardez pas...!)

PROGRAMME :
18h00 : Accueil des participants,
18h30 : Présentation de l'ONTPE et des Nouveautés (20 min),
19h00 : Démarrage des rencontres 20h30 : Cocktail dînatoire.

Réservez votre soirée en ligne dès à présent !

Téléchargez nos fiches "présentation/contact" pour bien préparer cette soirée !

 

Pensez à prendre des cartes de visite !!!.

Nouvelles dispositions de déclaration et paiement de la TVA en 2015

A partir du premier janvier 2015, de nouvelles dispositions s'appliquent en matière de règlement de TVA.

Vous trouverez l'information officielle expliquée très clairement dans le lien suivant : Déclaration et paiement de la TVA

Votre expert comptable pourra vous donner toutes les informations utiles pour déterminer votre position et vos acomptes, si vous êtes dans ce cas.

 

Une chose est certaine : Cette mesure de simplification censée alléger la fréquence des déclarations va demander aux chefs d'entreprise concernés par les acomptes, une gestion particulière plus anticipative. On peut s'interroger sur le réel but de cette simplification et les effets qu'elle va provoquer.

Lorsque l'on sait que beaucoup de chefs d'entreprise de TPE ont du mal à anticiper le règlement de TVA trimestriel et ont régulièrement des problèmes de trésorerie après l'avoir réglé, que va t il en être de ses acomptes semestriels ?

Que va t il se passer aussi dans les cas de fluctuation forte du chiffre d'affaires et de la TVA d'une année à l'autre ? une baisse ou un changement d'activité qui réduit votre TVA vous verra payer les acomptes sur la base de l'année d'avant. Il s'agira alors de bien anticiper et de négocier des acomptes inférieurs sur une TVA prévisionnelle ?

Dans ces cas, votre conseiller d'entreprise CODEAF vous sera d'un précieux conseil avec ses outils d'anticipation et dans la traduction de votre stratégie dans ces sujets de prévision de charges et de trésorerie. Sans nul doute, un sujet qui va devenir récurrent dans les entreprises de type TPE.

Le recrutement et la formation des commerciaux par les "serious games"

Pour un conseil d'entreprise comme pour ses clients, savoir juger des dispositions commerciales d'un nouveau partenaire, d'un salarié, du dirigeant lui-même, est essentiel pour le bon développement de son entreprise.

Mais il est bien souvent difficile de juger de ces dispositions commerciales sur un ou deux entretiens, d'autant que ce n'est pas forcément le métier initial du dirigeant.


De nouveaux outils, mis à disposition par la technologie de l'animation 3D, complétés par le savoir-faire de spécialistes en développement commercial, permettent aujourd'hui de tester les capacités d'un individu à écouter le client, comprendre ses besoins, lui proposer des solutions, traiter ses objections et finalement emporter la vente. Ces outils dénommés "serious games" permettent en quelques tests de détecter les forces et les faiblesses du savoir-faire commercial, mais permettent aussi d'assurer une auto-formation continue afin de s'améliorer dans ces pratiques.


Un article clair et des exemples concrets auprès du spécialiste toulousain FALCCOM en allant sur ce lien.

N'hésitez plus : Le test et l'auto-formation sont très abordables et procurent au chef d'entreprise une assurance et un retour sur investissement sans égaux : Un levier que le conseil d'entreprise CODEAF recommande sans hésiter et n'a pas hésité à pratiquer.

 

 

 

 

Le conseil d'entreprise CODEAF à l’ONTPE pour présenter
« Comment se motiver
et motiver ses collaborateurs? »

L’Organisation Nationale des Très Petites Entreprises (ONTPE), a réuni une nouvelle fois le 9 juin 2015 à Toulouse. près de 70 chefs d’entreprises pour cette conférence.

5 spécialistes, conseils d'entreprise, ont abordé les moyens d'agir sur la motivation de son équipe et de soi-même au quotidien… et de permettre au TPE d’avoir une dynamique de groupe quotidienne.

• Identifier les ressorts de la motivation

  • Clarifier les liens entre motivation et performance.
  • Distinguer stimulation, motivation, implication, mobilisation et satisfaction.
  • Repérer ses propres motivations.
  • Distinguer ses motivations de celles de ses collaborateurs.

Agir sur différents leviers pour motiver ses collaborateurs

  • Identifier les besoins de ses collaborateurs.
  • Mettre en place des actions managériales pour satisfaire les besoins identifiés.
  • Avant de chercher à motiver, éviter de démotiver.
  • Gérer la dynamique motivation/satisfaction. Repérer les signes émotionnels de motivation/démotivation.
  • Comprendre le processus qui conduit à la motivation.
  • Soutenir la spirale de l’auto-motivation.

• S’adapter à la diversité des motivations dans l’équipe

 

 

 

 

Durant cette soirée sont intervenus :

• Mr Grégory FUGGETTA – société FR Conseil : Formation du personnel déporté
• Mr Lilain LAURENS – société Laurens Coaching : Formation Management d’équipes multi-métiers
• Mme Valérie LEROUX – société IN’Prv : Formation en prévention santé sécurité au travail
• Mme Carole CIMAROSTI – société FALCCOM : Formation des managers
• Mr Jihad-Antoine TANIOS – Directeur Campus EUREXIA : Ecole des Métiers en Alternance
• MR Laurent DESARNAUD-CAULY – société CODEAF : Pilotage & Performance d’Entreprise

Le conseil d'entreprise CODEAF pour la motivation du dirigeant et ses collaborateurs

Mardi 9 Juin 2015, lors d'une soirée conférence, le conseil d'entreprise CODEAF présentait avec quelques consultants,  les facteurs de motivation du dirigeant et de ses collaborateurs. Exposé théorique et solutions pratiques pour les dirigeants des TPE (1 à 20 personnes) qui étaient une soixantaine interessés et impliqués dans ce sujet, fort moteur de la rentabilité de l'entreprise.

Le conseil d'entreprise CODEAF presente les facteurs de motivation à l'ONTPE 31

Un petit extrait d'une interview de Patrick Désiré, Aerospace Valley : « Les PME n’ont rien à envier aux grands groupes » (source TOULECO)


"...mon activité professionnelle m’a amené à fréquenter des PME et à travailler avec elles. Lorsque je pilotais le DAS, qui était déjà très tourné vers les PME, j’ai noué de nombreux contacts avec les entreprises. C’est là d’ailleurs que j’ai compris que les PME trainent une image misérabiliste alors que j’ai rencontré des patrons supers motivés et impliqués. Au fait des tenants et des aboutissants de leur business. Des gens très dynamiques. La plupart de ces entreprises n’ont finalement rien à envier aux grands groupes.
Toutefois, elles ont des spécificités particulières comme une difficulté certaine à avoir de la visibilité sur leur plan de charges, ce qui induit des difficultés à penser innovation ou investissement et à être attractives pour les talents qu’elles ont du mal à recruter ou à garder parmi leurs effectifs. Comme leurs ressources sont plus limitées, ces difficultés sont majeures et impactent la gestion du quotidien comme la mise en perspective. C’est un vrai point d’attention pour le pôle que de savoir comment accompagner au mieux les PME"

Effectivement Patrick Désiré a bien raison : Les dirigeants des PME sont motivés, impliqués, dynamiques. Ils ont de vrais soucis de gestion du quotidien et de recrutement, et face à cette surcharge de tous les instants, ils ont bien du mal à  mettre en place les outils prospectifs qui leur permettent de prendre des décisions anticipatives.

C'est à cela que s'attache l'activité d'accompagnement du conseil d'entreprise CODEAF : donner une vision de l'avenir pour gagner en sérénité et prendre les bonnes décisions face à un environnement incertain.

 

Chaque année l'entreprise EURL, SARL, SAS, se doit de déposer ses comptes sociaux au greffe du tribunal de commerce.

Formalité usuelle mais source de renseignements pour les clients, les prospecteurs et les concurrents, cette formalité peut à présent, pour les petites entreprises, peut s'accompagner d'une "déclaration de confidentialité" .

En effet, cette déclaration, qui est en fait une demande expresse, permet de rendre vos comptes confidentiels.

Le conseil d'entreprise CODEAF vous suggère de considérer l'opportunité ou non de cette demande de confidentialité :
Un bon résultat diffusé permettra d'asseoir la confiance de vos clients et le respect de vos concurrents.
Au contraire, un mauvais résultat peut avoir l'effet inverse d'une mauvaise publicité.

Dans les deux cas, il convient de se poser la question au moment du dépôt.

Tous les détails sur le "Dépôt des comptes sociaux d'une société commerciale" sur le site du service public dépôt annuel des comptes sociaux.